Comment j’ai intégrer le zéro déchet dans mon couple et mes petits trucs pour t’aider à le faire

par | Sep 11, 2019 | Bien-être, Écolo, Tous les articles | 0 commentaires

Quand Ély m’a demandé d’être collaboratrice officielle pour son blogue, je n’ai pas pu résister et j’ai dis oui, sans même y penser quelques secondes. Alors, vous me verrez probablement souvent, ici. Je crois que je serais la collaboratrice écolo/granoche/zéro déchet/ beaucoup de choses chouettes et (peut-être) nouvelles dans ta vie.

Alors je me lance;

Comment intégrer le zéro déchet dans un couple, je me suis souvent et longtemps posé la question. Pour nous, c’est venu quand même facilement, moi beaucoup plus. Mon copain a dû travailler un petit peu plus fort. C’était comme pas inné chez lui tous ces changements et tout ce mode de vie C’était comme pas naturel pour lui de faire tout ça. Maintenant, il fait énormément de chose et je suis vraiment très fière de lui. 

Donc, je veux juste commencer par vous dire qu’au début je ne faisais pas le 1/10 de ce que je fais présentement. J’ai probablement commencé, comme tout le monde avec des sacs d’épicerie réutilisables. La base, quoi. Encore aujourd’hui, je ne suis pas zéro déchet et je ne penserais pas un jour l’être. C’est gros être ZÉRO déchet. Pour nous, je crois pas que ce sera un jour possible. Mais je ne partirais pas dans le négatif tout de suite, je suis très satisfaite avec tout ce que je (on) fais pour l’instant.

Je n’ai pas de trucs à proprement dit. Tout s’est fait très graduellement. Les sacs réutilisables, les achats en vrac, etc. J’ai (on) a eu des hauts et des bas. On a eu des petits relâchements dans la première (et un peu dans la deuxième) année. Au début, il me disait souvent ‘’Ben là, non. Tu exagères’’. Maintenant? C’est lui qui refuse de consommer/d’encourager des restaurants, magasins, etc. où les trucs sont trop emballés, jetables ou en plastique.

Plusieurs filles sur Instagram m’écrivent pour me dire, par exemple : ‘’Mon copain refuse de prendre les sacs en tissus, il préfère utiliser encore les petits sacs en plastique pour les fruits et légumes’’.

Je répondrais à ça : Donnes-lui du temps. Quand tu iras faire l’épicerie, ne prends pas de petits sacs de plastique. Un jour, tu vas voir il va arrêter de vouloir en prendre. Il va comprendre que ce n’est pas la fin du monde et que le monde ne va pas s’écrouler s’il les met directement dans le panier ou s’il prend des sacs en tissus (au contraire). Ce n’est tellement pas dramatique, si on les lave une fois rendue à la maison.

Les filles, je vous jure qu’il comprendra.

Mon plus grand conseil? Ne devenez pas et ne soyez pas trop intense avec tout ça avec lui. Laisse-le venir au mouvement zéro déchet. N’apporte pas trop rapidement le mouvement à lui.

J’ai demandé à Charles (mon copain), de donner un conseil aux filles qui essaient de convertir leur copain et d’intégrer le mouvement zéro déchet à la maison. Voici sa réponse :

«Dis leur qu’elles écoutent des documentaires avec leurs copains, moi c’est ce qui m’a fait ‘’allumer’’.» Je savais que la situation et que l’état de la planète étaient critiques, mais quand tu l’as en plein visage à la télévision, c’est frappant.’’ Il vous conseil les documentaires suivant :

1. Into The Flood (réalisé par Leonardo DiCaprio)

2. Chasing Corals (un film sur l’état de nos océans, le meilleur selon moi).

Les deux sont disponibles sur Netflix.

Je suis tellement fière de le voir aller et de l’entendre dire toutes ces belles choses. L’autre fois, il a refusé deux boîtes de pâtes que sa mère voulait lui donner en disant ‘’On achète en vrac maintenant pour éviter les emballages’’. J’ai (un peu) pleuré de fierté et de joie.

​Ça a pris du temps par contre. Maintenant, il a son savon qu’il remplit en vrac, sa brosse à dents en bambou et sa pâte à dents en vrac. Il refuse de prendre un café s’il n’a pas sa tasse. Il mange encore des chips (comme moi), boit des cafés avec des ‘’cups’’ Nespresso (on les recycle), mais il fait du compost et est très fier de le faire.

​D’ailleurs, parlant compost. Au début c’était difficile pour lui d’avoir une poubelle, un bac de recyclage ET un bac pour le compost. Alors je mettais des affiches sur la poubelle pour lui faire penser et maintenant c’est comme un automatisme. Il mange aussi beaucoup moins de viande, parce que je n’en mange plus. Alors il mange pratiquement toujours végé avec moi.

Il boit maintenant du lait d’avoine et accepte d’acheter seconde main. Lui achète encore son linge dans les magasins fast fashion la plupart du temps et c’est ok. Pour tout ce qu’il a changé!

​Si non, à part laisser le temps faire les choses. Tu peux expliquer, doucement et calmement à ton copain le pourquoi de tous ces changements, pourquoi tout ça te tient tant à cœur. Ne te chicane surtout pas avec lui, il aura encore moins envie d’embarquer et de t’encourager dans ta démarche (crois-moi).

​Répandre le positif aussi. Dis-lui que tu es fière de lui lorsqu’il fait un geste (petit ou grand). Ne lui dit pas seulement ses ‘’mauvais coups’’ Félicite le et dis-lui combien ça te rend fière et heureuse de le voir faire ces petits changements, tranquillement.

En conclusion, je peux te dire que de rester toi-même. La gentillesse, la douceur et la patience seront tes plus belles armes, tes plus grands alliés. Avec beaucoup d’amour et de compassion on fait de magnifiques choses. C’est en faisant ce qu’on aime et en restant fidèles à nos valeurs qu’on réussi à inspirer les gens autour de nous. Famille, amis et amour.Les gens qui disent qu’on en fait trop ont juste peur, parce qu’ils savent qu’on a raison et que ce que nous faisons est la bonne chose et ça c’est épeurant.

Continue de faire ce que tu fais et inévitablement ton partner in crime suivra. Je te le souhaite en tout cas.

En finissant (pour vrai), Charles m’a dit très fièrement cette semaine et l’autre d’avant (et toutes les fois où il doit prendre l’avion pour le travail) que lorsqu’il commande une boisson dans l’avion il demande la canette seulement, pas le petit verre de plastique et il essaie de manger le moins emballés possible.

Je ne lui ai jamais demandé de refuser les verres de plastique… Il a juste compris que c’était la meilleure chose à faire. #lespetitsgestes

À bientôt, Caro